February 15, 2018

Please reload

Posts Récents

Hong-Kong la tentaculaire

May 14, 2018

Nous avons passé 4 jours formidables à Hong-Kong. Initialement, nous avions choisi cette destination pour y rejoindre des amis qui y vivaient, mais comme ces derniers sont rentrés en Suisse avant notre arrivée (les coquins), c'est seuls, mais avec leurs précieux conseils, que nous avons découvert cette ville immense, à la fois moderne, chic et authentique.

Hong-Kong, c'est un petit aperçu de la Chine traditionnelle avec quelques temples poussiéreux et des restaurants traditionnels, mais c'est surtout un concentré d'architecture folle, cosmopolite et vraiment, vraiment très concentré! 

Arrivant de la très verte Nouvelle-Zélande, le choc est d'autant plus grand sous ces gratte-ciels impressionnants et ce super-concentré de gens.

 

En descendant de l'avion, nous remarquons qu'il nous manque un sac... Aie aie aie, et dedans, il y a Rounours, le doudou fidèle d'Alice. Quelle poisse! Le sac à du rester à Auckland. Il est 3 heures du matin, tout le monde est vraiment fatigué et la nouvelle nous donne à tous un gros coup au moral. C'est comme avoir perdu un membre de la famille. Je retourne inspecter l'avion et malgré mes recherches, accompagnée d'un personnel adorable de Cathay Pacific, il faut se rendre à l'évidence, Rounours est resté en Nouvelle-Zélande! Nous ouvrons un dossier au comptoir de la compagnie aérienne en priant pour que le sac, qui n'est pas étiqueté, n'ait pas été volé ou détruit... Mais il est déjà tard et c'est dimanche en Nouvelle-Zélande, il faudra donc attendre le lendemain.

Remués par ces émotions et par une nuit agitée, nous gagnons notre Air BnB du lendemain en bus et à la hâte, c'est que nous avons un anniversaire à fêter! Papa a 39 ans et nous comptons bien l'honorer dignement. Nous arrivons chez notre hôtesse Judith, qui nous a concocté une bien jolie surprise. Dans le frigo nous attendent un délicieux gâteau (digne des meilleures pâtisseries françaises, foi de soeur de pâtissier!) et une bouteille de mousseux avec une gentille carte. Quelle délicate attention!

Nous emmenons ensuite papa se faire masser au Peninsula Hotel, un des plus chics de la ville, où notre débarquement en shorts et tongs ne passe pas inaperçu... Pendant qu'Arnaud se détend avec une vue plongeante sur la Baie d'Hong-Kong, nous fonçons dans un mall pour y dégoter des petites chinoiseries rigolotes (ballons, accessoires de téléphonie et gadgets qu'on ne trouve qu'à Hong-Kong!) et tentons de trouver de quoi préparer un apéritif digne de ce nom. N'étant pas encore vraiment familiarisés avec l'alimentation du coin, nous nous rabattons sur une valeur sûre: Marks & Spencer (OMG ^^).

Nous arrivons juste à temps pour dresser la table, gonfler nos petits ballons et guetter l'arrivée de papa: surprise! Nous terminons ensuite la soirée autour d'un bon burger. Pas très local me direz-vous? Mais si, c'est aussi cela Hong-Kong!

Le lendemain nous avons rendez-vous avec Judith, la propriétaire du BnB que nous louons. Cette dernière brûle d'envie de rencontrer les premiers européens qui ont osé Booker son petit appartement et nous sommes aussi très curieux de rencontrer une vraie et authentique Hong-kongaise... Nous faisons connaissance autour d'un plat traditionnel: le dim-sum. Il s'agit de beignets de riz fourrés à la viande ou au poisson et cuits à la vapeur: un délice! Heureusement que Judith est là pour nous guider car nous sommes un peu perdus sur ce qu'il faut commander et la façon dont ce restaurant fonctionne... Nous nous amusons beaucoup car elle nous demande de deviner son métier en lui posant 10 questions. Pas facile, mais nous finissons par découvrir qu'elle est infirmière. Elle est accompagnée de son fils de 8 ans, Max, et les enfants font connaissance de leur côté. Dans l'appartement, Judith avait mis à disposition des cahiers d'école vierges de Max. Alice, ravie, avait commencé à écrire dessus et quelle ne fut pas notre surprise lorsque Max nous apprend qu'elle avait écrit son prénom, en fait recopié sur un des cahiers. Incroyable à quelle vitesse elle a appris le chinois!

Judith nous fait ensuite découvrir le temple de Wong Tai Sin, qu'elle connait très bien puisqu'elle habite juste à côté. Elle nous explique la façon de prier et de consulter notre horoscope en secouant un grand pot rempli de bâtonnets. Lorsque le premier bâton touche le sol, on le ramasse et on consulte le numéro. Ensuite on se rend à une borne pour y imprimer notre horoscope. C'est plutôt rigolo d'être dans un temple vieux de plusieurs millénaires mais d'imprimer son ticket sur un appareil moderne... Nous nous baladons dans ce magnifique endroit puis Judith nous emmène déjeuner dans un restaurant typique où nous commandons du poisson, des nouilles, du poulet... Les enfants ne sont pas franchement conquis, mais ils ont si faim qu'il avalent leur nouilles translucides sans broncher... Judith nous emmène ensuite visiter son appartement pour faire une pause avant de gagner un marché typique, où nous achetons quelques habits, de nouvelles coques pour nos portables et quelques grigris souvenirs... Nous la remercions vivement pour cette superbe journée passée ensemble et recommandons également son chouette appartement, petit certes, mais idéalement placé dans le quartier de Tsim Sha Tsui: 

Le lendemain, c'est parti pour une dernière journée de visites. C'est devenu presque une habitude dans les immenses villes du monde où nous sommes passés: nous optons pour le bus touristique hop-on hop-off. La version hong-kongaise est intéressante car le prix du billet comprend la traversée en Star ferry  jusqu'ä l'île de Hong-Kong ainsi que le billet pour monter au Victoria Peak. Ainsi, nous quittons notre domicile à pied, embarquons sur le bateau d'où nous jouissons d'une vue panoramique sur la Skyline. Ensuite nous montons dans le bus et nous nous laissons promener dans les quartiers fourmillants. Nous nous arrêtons pour emprunter les escalier roulants de Mid-Level, les plus longs escaliers roulants au monde, qui ont la particularité de descendre le matin (pour conduire les travailleurs vers leurs entreprises) et de remonter à partir de midi pour les reconduire chez eux. Midi est donc l'heure rêvée pour les utiliser, car peu de gens quittent leur travail à cette heure-ci, c'est donc la place aux touristes! Nous nous dirigeons ensuite vers le temple de Man mo et le quartier des antiquaires. Certaines rues avec leurs escaliers vertigineux nous rappellent certains coins de Montmartre. D'ailleurs, au menu de midi, nous mangeons des crêpes! Décidément, la fin du voyage et le retour à Paris étant proches, il nous faut déjà un avant-goût... Nous terminons notre cavalcade sur l'île d'Hong-Kong par l'ascension du Victoria Peak en téléphérique. De là-haut la vue est plongeante et extraordinaire. 

Sur le chemin du retour, Arnaud s'aperçoit que son porte-monnaie a disparu. Il nous aura fallut attendre le dernier jour du voyage pour que cela arrive. Quelle poisse! Heureusement, le passeport est resté en lieu sûr et nous pourrons prendre notre avion pour Paris.

C'est avec un sentiment bizarre que nous prenons notre dernier vol, tant habitués aux longs voyages en avion qu'il nous est difficile de réaliser que celui-ci est le dernier d'une longue série. Les enfants sont surexcités de rentrer. Nous nous sommes sereins, contents de revoir l'Europe et de passer quelques jours seuls à Paris pour faire la transition en douceur et grailler encore quelques moments ensemble, avant de fermer cette magnifique parenthèse.

Et Rounours me direz-vous? Que lui est-il arrivé? Et bien la détermination de maman et papa, les emails et appels à répétition à Auckland et le professionnalisme de Cathay Pacific ont finalement joué en notre faveur. Après une semaine de séparation et 24 heures de vol tout seul, nous l'avons récupéré à Paris!!! Les retrouvailles furent chaleureuses et pleines d'émotion. Quelle fin de voyage mouvementée!

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Arnaud Brandt
  • LinkedIn Emilie Brandt