February 15, 2018

Please reload

Posts Récents

Boston écrit l’histoire des USA

October 5, 2017

Nous sommes tombés amoureux de Boston dès que nous y avons posé les pieds. Est-ce la sympathie de ses habitants, qui nous rappelle la convivialité des québécois tous proches ? Ou bien le cachet de ses quartiers aux maisons en briques et en bois ? Ou le fait que dans cette ville on mette l’accent sur le sport et la nourriture saine ? Probablement que le magnifique été indien que nous vivons ici y est aussi pour quelque chose. Et puis, il y a Heidi.

Heidi, c’est une personne incroyablement gentille, rencontrée par Arnaud il y a un an lors de notre séjour en Guadeloupe. Ils ont échangé un peu par email, elle a eu vent de notre projet et notre visite à Boston a été l’occasion d’une belle rencontre. Heidi nous a ouvert sa maison, présenté ses amis, convié à sa table. Nous avons eu le plaisir de nous promener tout l’après-midi au Franklin Park avec son amie Harmony qui a été d’excellente compagnie. Pour couronner le tout, le célèbre Boston Symphonie Orchestra donnait un concert gratuit dans le par cet invitait les enfants à découvrir les instruments. Quel bonheur pour Alice de s’essayer à la flûte, clarinette, trompette, violoncelle et même au cor de chasse !

Le soir, Heidi avait convié ses amis et tous leurs enfants pour le dîner. C’était un réel plaisir de partager ce moment avec des gens sympas, intéressés et intéressants. C’est remplis de leurs recommandations et de nos échanges que nous rentrons « chez nous », un appartement dans la charmante ville de Cambridge que nous louons pour 4 nuits.

Le lendemain, nous entamons la visite du Boston historique avec le Freedom Trail. C’est une balade en ville qui retrace l’arrivée des premiers immigrants jusqu’à la signature de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis. On y voit de nombreux bâtiments historiques bien préservés et on y apprend une foule de choses. Comme la traversée de ce cimetière en plein cœur de ville, où tous contents d’avoir trouvé la tombe de Sam Adams, fondateur de la brasserie du même nom, nous apprenons qu’en fait il n’a jamais su la gérer mais qu’il a finalement préféré mener de front la révolution et devenir un des signataires de la Déclaration d’Indépendance. Amusant aussi, de regarder la Old State House, bâtiment qui était le plus imposant de la ville de Boston au 18ème siècle, aujourd’hui clairement dominé par les immenses gratte-ciels. Ajoutez les guides en costumes d’époque et vous replongez direct deux siècles en arrière !

Boston, c’est aussi le bord de mer. Nous retrouvons l’Océan Atlantique que nous aimons tant. Et décidons d’embarquer pour une croisière d’observation des baleines. Après une heure de navigation plutôt houleuse, nous n’avons pu que constater que nous avons un pied marin incontestable. Malheureusement ce n’est pas le cas de tout le monde et c’est littéralement l’hécatombe des souffrants du mal de mer sur le pont inférieur. Nous nous réfugions donc au pont supérieur, les enfants scandant fièrement « ohé ohé matelot, si t’as l’mal de mer, c’est vomitoooo »…

Nous arrivons ensuite sur le sanctuaire marin de Stellwagen Bank et notre guide nous demande d’ouvrir les yeux pour chercher les projections d’eau des baleines autour de nous. Un peu sceptiques nous scrutons l’océan, après tout regarder au loin calme les estomacs fragiles… Et là, quelle surprise, nous observons avec émotion une nageoire nous saluant ! Petits et grands sont sous le charme de leur première baleine à bosse. Nous en croiserons sept en tout, souvent en couple, les plus proches à quelques mètres du bateau. C’est magnifique, émouvant et impressionnant en même temps. Alice m’a dit « j’ai vécu quelque chose d’exceptionnel, là, maman ». Nous nous régalons de ce qu’elles veulent bien nous dévoiler : dos, queue, tête, nageoires, mis bout-à-bout, nous en aurons vu une toute entière !!

Aujourd’hui nous avons fait un tour guidé de la prestigieuse université d’Harvard avec l’un de leurs étudiants. Nous apprenons bien des choses sur cet endroit mythique. Cette université a vu défiler un bon nombre de Présidents (même George W. Bush !), mais aussi des hommes d’affaires à grand succès tels que Bill Gates et Marc Zuckerberg (le créateur de Facebook), tous deux ayant arrêté leur cursus avant la fin pour se consacrer à leur business et ayant tout de même reçu leur diplôme ( !), mais aussi des acteurs (et oui) comme Matt Damon ou Nathalie Portmann. Harvard c’est un peu comme Hollywood, la matière grise en plus.

Ensuite, nous avons découvert le quartier de Beacon Hill. Charmant et smart, tout près de la Charles River (notre Charlie est ravi, ici tout porte son nom, même les cartes de métro, les « Charliecard » !). Maisons en briques, jardins fleuris impeccables, jolies boutiques, pas de doute, on est dans un quartier huppé, mais aussi tellement historique…Ensuite, c’est un programme filles-garçons qui se profile. Les garçons partent découvrir l’USS Constitution, le plus ancien navire de guerre toujours en activité et amarré à Charlestown. Pour les filles, c’est thé et biscuits suivi de la visite du Palais d’Isabelle Stewart Garden. Les uns s’amusent à visiter celui qui a été le plus grand bâtiment de la ville de Boston et jouent à cache-cache entre les ponts, les canons et la cabine du capitaine. Les autres font une séance studieuse de dessin dans le patio du palais vénitien d’Isabella.

Entre les 2 ans mis à reconstruire 5% du navire (autant de temps qu’ils avaient mis à construire le navire entier à l’époque) et les 5 millions de dollars offerts par le musée d’Isabella à quiconque retrouvera le 13 tableaux volés en 1990 par deux malfrats déguisés en policiers, l’après-midi ne manque pas d’anecdotes.

C’est sur ces notes amusantes et chargées de culture que s’achève notre incursion bostonienne. Mais quelque chose me dit que Boston nous reverra !

Demain nous prenons la route vers Cape Cod et serons à New York dimanche. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Arnaud Brandt
  • LinkedIn Emilie Brandt