February 15, 2018

Please reload

Posts Récents

C’est comment la vie en camping-car ?

October 3, 2017

Depuis le début du voyage, nous changions d’hébergement tous les deux à quatre jours. Alors en nous installant dans une maison roulante, nous étions très excités à l’idée de ne pas avoir à faire et défaire nos valises pendant un moment. Quel luxe de pouvoir déballer toutes nos affaires, d’avoir des rangements partout dans cet espace conçu de façon très pratique. Quel plaisir aussi de pouvoir faire des courses plus conséquentes sans avoir à calculer pour qu’il n’y ait pas de restes ou à se demander comment nous allons transporter ces derniers d’un logement à l’autre. Du coup, nous avons enfin pu cuisiner des repas plus élaborés ou faire des gâteaux et nous en sommes donnés à cœur joie. Dans le haut du classement : le couscous (et oui, même pas peur d’en cuisiner pour dix jours, il y avait même un congélateur) et les cookies maison confectionnés pour le goûter (ça nous a changé des goûters archi malsains, chimiques et sucrés de nos amis américains !) Sans oublier toutes les bonnes grillades au feu de bois de notre scout chéri, qui rendent le camping si attrayant. Les flops : la quiche brûlée (mais dans un four à gaz, pas si simple !) et la Jell-o (la gelée sucrée et colorée dont les enfants raffolent…) qui s’est renversée dans le frigidaire avant d’avoir gélifié, sans oublier la fois où nous avons failli perdre tout le contenu du frigo qui menaçait de nous lâcher alors que nous venions juste de faire les courses… Heureusement que les américains sont des fanas de glace et qu’on en trouve absolument partout, ça nous a sauvé la vie. Le frigo lui a trouvé ensuite que c’était bien de tout congeler et s’est mis à tourner comme jamais. Bref, il nous en a fait voir des vertes et des pas mûres celui-là !

Les vacances en motorhome, c’est aussi une certaine organisation. Il faut gérer les eaux propre et sale, veiller à faire le plein régulièrement pour ne pas tomber en rade au milieu du désert et bien fermer tous les placards avant de démarrer pour ne pas avoir de surprises en passant sur les nids-de-poule (ça sent le vécu !). Pour les enfants, c’est fantastique. Ils ont un espace pour jouer, dormir, manger, aller au petit coin quand ils veulent. Chacun d’eux avait même son propre lit, son espace. Ils ont beaucoup aimé cette expérience.

Une mention spéciale à Arnaud pour avoir conduit cet engin gigantesque pendant des heures et avoir roulé des kilomètres par tous les temps et avec tous les niveaux sonores dans l’habitacle !  

Les enfants étaient tristes de quitter le camping-car. De notre côté, l’expérience a été bonne mais nous sommes ravis de reprendre la route autrement et de profiter à nouveau du confort d’un appartement comme le plaisir d’une bonne (et longue) douche chaude ou le luxe du lave-vaisselle.

Grâce à cette expérience, nous avons découvert qu’une des forces de notre voyage, c’est qu’il n’est pas monotone. Nous changeons d’endroit et de mode d’hébergement ou de transport assez souvent et cela donne du charme à chaque étape. Maintenant, à nous le Nord-Est et son histoire passionnante !

 

Nous avons quitté Las Vegas samedi, sans savoir qu’une tragédie allait s’y dérouler dimanche. Vous aurez peut-être vu dans les médias qu’une fusillade a fait 50 morts lors d’un concert country. Nous étions partis avant, tout va bien pour nous. Nos pensées accompagnent cependant les familles des victimes.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Arnaud Brandt
  • LinkedIn Emilie Brandt