February 15, 2018

Please reload

Posts Récents

A la découverte des canyons…

September 25, 2017

Après notre épopée Vegas, nous prenons une nouvelle dose de nature intense dans les canyons de l’Ouest américain. Quel bonheur de visiter de nouveaux parcs nationaux. Nous commençons par la très colorée Valley of Fire, où l’on peut admirer des montagnes très rouges aux formes différentes. Il s’agit en fait d’agglomérations sableuses qui se sont formées il y a des millions d’années. Ces montagnes ont connu les dinosaures et les premiers Hommes. On peut d’ailleurs y voir des pétroglyphes. Nous nous baladons sous un soleil de plomb dans le sable rose et les canyons rouges parsemés ça et là de touches de vert le tout se découpant sur le ciel bleu. Quelle magnifique palette de couleurs ! Notre nuit au camping du parc nous permet même d’aller escalader ces jolies montagnes à la recherche de bouquetins pour les uns et de serpents à sonnettes et de scorpions pour les autres. A défaut, nous tomberons sur des lapins, un renard, sans oublier les écureuils ! Au fait, quelqu’un a-t-il reconnu le roadrunner alias le « bip-bip » du cartoon, celui qui échappait par tous les moyens au féroce coyote ? Nous l’avons croisé à Joshua Tree et à Zion : une bien drôle de bête !

Le ciel étoilé est extraordinaire, même si cette nuit-là, tout le camping-car est balloté par de grosses rafales de vent.

Le lendemain, nous prenons la route en direction de Zion. C’est un véritable coup de cœur et pour plusieurs raisons. Dans cette vallée au milieu de canyons gigantesques, la nature est reine. Rivières, sommets, faune et flore sont au rendez-vous dans un décor majestueux. Les enfants se mettent de plus en plus à la randonnée. Le matin nous longeons la Virgin River, rivière qui paraît inoffensive mais qui peut déborder dans des « inondations-éclairs » par temps pluvieux et acheminer à très grande vitesse des millions de mètres cubes d’eau et de sédiments, l’eau ruissellant sur cette roche sableuse très imperméable. La balade est splendide entre le gargouillement de l’eau, les jardins suspendus, véritables petits bouquets de verdure poussant à-même la roche, les montagnes regorgeant de sources. Nos petits s’amusent beaucoup à jouer au bord de la rivière. Mais nous sommes de petits joueurs à côté de ceux qui s’attaquent aux « Narrows », la suite de la randonnée qui se passe en partie les pieds dans la rivière. C’est l’œil amusé que nous regardons les randonneurs s’équiper de chaussures amphibies pour les moins frileux, de pantalons étanches voire de combinaisons de plongée pour les plus téméraires. C’est qu’elle n’est pas chaude !

A Zion, nous avons aussi fait une bien jolie rencontre. Il a fallu se tromper de bus pour nous trouver nez-à-nez avec une famille de joyeux nantais, les « Foodailleurs » (www.foodailleurs.net). Cette famille de baroudeurs sont partis d’Alaska en mai pour rejoindre l’Amérique Centrale en août 2018, le tout dans leur camping-car déniché au Canada. Ce sont les rois de la débrouille, ils en ont des bons plans ! Quel plaisir d’avoir des compagnons de jeux pour les enfants et des compagnons de route pour les grands. L’apéro chez toi, le repas chez moi, entre les deux camping-cars, il n’y a qu’un pas !

Arnaud s’est trouvé un compagnon de randonnée en la personne de Vincent pour le lendemain et les deux compères sont partis affronter le sommet du Angel’s landing (littéralement une crête où seuls les anges peuvent atterrir… hors de question d’y emmener les enfants !), tandis que j’échange beaucoup avec Isabelle sur tous les thèmes relatifs à la vie pratique du voyage avec des enfants. C’était une rencontre formidable qui nous a fait du bien. Bonne route les foodailleurs et rendez-vous à Nantes, je vous dois un plat en verre…

Nous sommes arrivés hier à Bryce Canyon sous des températures hivernales. La famille de Titi avec qui nous avons skypé ce matin nous a découverts emmitouflés dans nos couvertures et coiffés de bonnets après une nuit frôlant les zéro degrés. Il faut bien que nous soyons un peu solidaires avec l’automne subie par nos proches en Suisse et en Alsace !!

La découverte de Bryce Canyon est exceptionnelle. Vous allez me dire « encore des canyons, encore des cailloux ». Oui, sauf qu’on ne s’en lasse pas. Cette fois-ci, ce sont des dégradés du blanc au rouge, des formes plutôt hallucinantes (appelées des « Hoodoos ») et puis pour s’amuser, on descend dans le canyon lors du Navajo Trail. Qui dit descente, dit remontée, mais nos petits sont héroïques et personne ne se fait porter ! De vrais randonneurs en herbe je vous dis. Et le spectacle en vaut vraiment la peine. Nous nous demandions si les photos peuvent rapporter ce que nous ressentons dans cette immensité de formes et de couleurs. A vous de nous le dire. Mais mieux, venez voir ça un jour par vous-même, ça en vaut vraiment la peine. Même les enfants ne s’en lassent pas. Aujourd’hui ils nous ont dit qu’ils avaient aimé tous les parcs nationaux, c’est tout dire !

Nous n’allions tout de même pas visiter l’Ouest américain sans parler des cowboys à nos petits. C’est pourquoi nous les avons emmenés à un dîner de cowboys ce soir. Au menu : barbecue, purée et haricots, avant d’assister à un show de musique country, le tout dans un décor de western. La soirée a été fort sympathique pour petits et grands.

Demain nous reprenons la route et espérons avoir des températures un peu plus clémentes. En attendant nous allons nous coucher à nouveau emmitouflés pour notre deuxième nuit en-dessous de zéro. Le camping, c’est quand même mieux quand il fait chaud !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Arnaud Brandt
  • LinkedIn Emilie Brandt