Retrouvez-nous

27.10.2017

Auteur:

Nous avons terminé notre étape des grandes villes de la Côte Est américaine par un séjour dans la capitale, Washington DC, qui s’est avéré très instructif. En se promenant sur le Mall, immense quartier où sont regroupés beaucoup de monuments, c’est toute l’histoire des Etats-Unis qu’on traverse.

La Maison Blanche quant à elle nous paraît bien petite. Probablement parce qu’elle n’héberge pas vraiment de grand homme ce mandat-ci…

Nous quittons la Côte Est historique pour un Etat complètement différent : la Louisiane. Notre arrivée à NOLA (Nouvelle-Orléans, Louisiana) est placée sous le signe de la chaleur ! Nous ne nous plaignons pas car nous vivons un été indien absolument extraordinaire, mais le climat humide de Louisiane nous assomme quand même un peu… Nous nous installons dans une maison de type one shotgun : il s’agit d’une maison sur un seul étage, avec des pièces en enfilade et sans couloir. Elle a une porte d’entrée à l’avant et à l’arrière, si bien qu’en se plaçant à une extrémité...

21.10.2017

Auteur:

Philadelphie alias « Philly » pour les intimes, se révèle une étape tranquille après la folie new-yorkaise. Nous posons nos valises dans un joli studio du centre-ville (merci Folke et AirBnb, une fois de plus pour la trouvaille !) et décidons de vivre tranquillement les trois jours prévus ici.A Philly, le street art est roi. Nous découvrons avec curiosité les jolis « murals » qui ornent la ville. Il y en a à tous les coins de rue. 3800 en tout, c’est dire à quel point cette ville est colorée… Ca réhausse les trottoir peu avenants, il faut quand même le dire.Nous visitons, à deux pas de chez nous, les Magic Gardens, une œuvre de l’artiste Isaiah Zagar qui se découvre en y déambulant. Les enfants sont ravis de marcher dans ce labyrinthe de miroirs et de mosaïques. Ils sont aussi très amusés d’y voir encastrés des bouteilles de verre ou … des WC ! Alice, très sensible à l’écologie, félicite l’artiste d’utiliser à ce point l’art du recyclage. Philadelphie, c’est aussi une importante place...

15.10.2017

Auteur:

Nous sommes éreintés par notre séjour new-yorkais !

Entre les distances, la surpopulation et le nombre de choses à voir, une semaine n’était vraiment pas de trop.

Pour loger à un prix abordable et découvrir un quartier un peu plus authentique de New York, nous avions choisi un appartement à Brooklyn. Nous avons été accueillis par une famille jamaïcaine très sympathique et avons logé dans une « Brownstone », une maison de 1890 en pierre brune, d’où son nom.

Chaque journée a été l’occasion de découvrir la grosse pomme sous un angle différent. Le lundi pluvieux nous avons découvert sa richesse culturelle en visitant le Metropolitan Museum et le Museum d’Histoire Naturelle. En soirée nous avons admiré la vue depuis l’Empire State Building, un peu dans les nuages mais toujours aussi spectaculaire. Le mardi c’était le ferry pour voir la statue de la Liberté et le vélo pour visiter Chinatown et traverser le pont de Brooklyn (bien plus sportif encore que le Golden Gate étant donné les zigzag...

12.10.2017

Auteur:

Nous avons fait le trajet de Boston à New York en voiture, en traversant la Nouvelle-Angleterre.

A Plymouth, où sont arrivés les premiers pèlerins anglais sur le Mayflower, nous avons visité la Plimoth Plantation, un écomusée où ont été recréés un village indien de la tribu des Wampanoaks et la fameuse colonie des pèlerins anglais arrivés de Plymouth. Ce musée à ciel ouvert est très bien fait car il est animé par les indiens de la tribu Wampanoak d’un côté et du côté anglais, ce sont des acteurs qui jouent les rôles des différents habitants du village. Tout en se baladant dans les huttes indiennes et dans les maisons en torchis des pèlerins, on peut engager la conversation à tout moment avec les acteurs, et on s’y croirait. Ils parlent tous tellement bien de leurs traditions et coutumes, qu’on les écouterait pendant des heures. Ainsi nous découvrons les intérieurs des huttes indiennes, comment elles sont fabriquées, ce qu’ils y cuisinaient. De l’autre côté, ce sont les mœurs puritaines...

05.10.2017

Auteur:

Nous sommes tombés amoureux de Boston dès que nous y avons posé les pieds. Est-ce la sympathie de ses habitants, qui nous rappelle la convivialité des québécois tous proches ? Ou bien le cachet de ses quartiers aux maisons en briques et en bois ? Ou le fait que dans cette ville on mette l’accent sur le sport et la nourriture saine ? Probablement que le magnifique été indien que nous vivons ici y est aussi pour quelque chose. Et puis, il y a Heidi.

Heidi, c’est une personne incroyablement gentille, rencontrée par Arnaud il y a un an lors de notre séjour en Guadeloupe. Ils ont échangé un peu par email, elle a eu vent de notre projet et notre visite à Boston a été l’occasion d’une belle rencontre. Heidi nous a ouvert sa maison, présenté ses amis, convié à sa table. Nous avons eu le plaisir de nous promener tout l’après-midi au Franklin Park avec son amie Harmony qui a été d’excellente compagnie. Pour couronner le tout, le célèbre Boston Symphonie Orchestra donnait un concert grat...

03.10.2017

Auteur:

Depuis le début du voyage, nous changions d’hébergement tous les deux à quatre jours. Alors en nous installant dans une maison roulante, nous étions très excités à l’idée de ne pas avoir à faire et défaire nos valises pendant un moment. Quel luxe de pouvoir déballer toutes nos affaires, d’avoir des rangements partout dans cet espace conçu de façon très pratique. Quel plaisir aussi de pouvoir faire des courses plus conséquentes sans avoir à calculer pour qu’il n’y ait pas de restes ou à se demander comment nous allons transporter ces derniers d’un logement à l’autre. Du coup, nous avons enfin pu cuisiner des repas plus élaborés ou faire des gâteaux et nous en sommes donnés à cœur joie. Dans le haut du classement : le couscous (et oui, même pas peur d’en cuisiner pour dix jours, il y avait même un congélateur) et les cookies maison confectionnés pour le goûter (ça nous a changé des goûters archi malsains, chimiques et sucrés de nos amis américains !) Sans oublier toutes les bonnes grilla...

03.10.2017

Auteur:

La dernière étape de notre fabuleux séjour dans l’Ouest américain s’est achevée en beauté par la visite du Grand Canyon. Ce trou béant vieux de six millions d’années est très impressionnant. Sa largeur est en moyenne de seize kilomètres de long mais peut en atteindre trente-cinq! C’est à souligner car même sur place, finalement, on a du mal à s’en rendre compte.Nous avons fait une bien jolie balade le long du canyon, nous permettant d’admirer ses différentes couleurs changeant à la lumière et aussi le jeu de lumière provoqué par l’ombre des nuages. Saviez-vous que le Grand Canyon est une des rares formations naturelles visibles depuis l’Espace ? Nous avons appris toutes ces choses dans un formidable court-métrage montré dans le centre visiteurs et résumant à lui seul toutes facettes de ce paradis pour les géologues. Et bien sûr nos Junior Rangers ont à nouveau fièrement prêté serment et remporté leurs badges. Notre Alice ressemble maintenant à un général russe avec son placard de médai...

Please reload

  • Facebook Basic Square
Archives
Please reload